Les sons de la langue

La langue orale est constituée de sons : les phonèmes.
Dans la langue française les phonèmes se répartissent ainsi :

voyelles
consonnes
semi-voyelles (ou semi-consonnes)

Remarque préliminaire :
Les  termes « voyelle » et « consonne » utilisés dans ces lignes et sur ce site le sont dans leur acception phonétique. Ils s’appliquent à désigner les sons de la parole.
Dans le cas de la référence aux graphies de l’alphabet latin, nommées également consonnes et voyelles, ce sont les expressions « lettre voyelle » ou « lettre consonne » qui seront utilisées; cette distinction est essentielle à une bonne communication.

Les  voyelles

La voyelle est un son du langage humain produit par la vibration des cordes vocales et caractérisé par le passage de l’air via la cavité buccale et/ou les fosses nasales.
La cavité buccale et les fosses nasales servent de résonateurs et de modulateurs à l’écoulement de l’air, jouant ainsi sur le timbre du son émis.

La voyelle constitue à elle seule une syllabe.
Sans voyelle pas de syllabe !

• Les voyelles se caractérisent par des sons « clairs » et « intenses »

• Les voyelles du français sont de deux types : orales et nasales

• Lorsque l’air passe par la bouche, les voyelles sont orales : O Œ  E (é è) OU  A  U  I

• Lorsque l’air passe par le nez, les voyelles sont nasales : AN  ON  IN  UN

Tableau des voyelles

Les consonnes

La consonne est un son du langage humain dont la production est caractérisée par l’obstruction du passage de l’air via la cavité buccale et/ou les fosses nasales.

La  consonne ne peut pas à elle seule former une syllabe.
La consonne a besoin d’être associée à une voyelle pour constituer une syllabe.

Les consonnes se caractérisent par des bruits (sifflement, chuintement, claquement, …)
Elles peuvent être de deux types :
occlusives lorsque le passage de l’air est fermé et que le son résulte de son ouverture subite (p, b, t, d, k, g)
continues lorsque le passage de l’air n’est pas interrompu (f, v, s, z, ch, j, m, n, l, r, gn)

Tableau des consonnes

Les semi-voyelles

Semi-voyelle ou semi-consonne, deux appellations existent pour désigner la même réalité phonétique.
Le mode de production de la semi-voyelle (terme que nous emploierons par défaut dans ces pages) est semblable à celui d’une voyelle. Cependant la semi-voyelle n’est pas caractérisée par un son « clair et intense » comme la voyelle.
La semi-voyelle est un phonème vocalique, placé avant ou après une voyelle.
Une voyelle et une semi-voyelle associées composent deux sons liés qui se prononcent en une seule émission de voix. (oi, ui, ion, ail, eil)

La semi-voyelle ne peut pas à elle seule former une syllabe.
La semi-voyelle a besoin d’être associée à une voyelle pour constituer une syllabe.

Les semi-voyelles du français sont les suivantes :

[ j ] i    y    il   ill  ll ***lionyeuxsoleil – paillebrille
[w] → o    ou   w ******* oiseau – loinoui – souhait – kiwi
[µ] → u ****************lui – huile - suer

Les semi-voyelles ont des sonorités proches des voyelles /i/ /ou/ /u/ mais elles en sont phonétiquement différentes et s’en distinguent.

Les commentaires sont fermés.